« Je ne peux pas, j’ai remédiation … »

30 Novembre 2021

Mon second article se porte sur nos cours de remédiation scolaire organisés tous les mercredis après-midi de 14h à 18h.

En effet, notre école de devoirs est accompagnée également d’ateliers de remédiation scolaire afin de suivre au mieux la réussite de nos jeunes inscrits à l’école de devoirs.

Les groupes de remédiations sont programmés en fonction des demandes et des difficultés de chacun dans le but de les aider au mieux.
Nous accueillons un groupe de l’enseignement primaire et un groupe de l’enseignement secondaire. Ces élèves sont particulièrement motivés à l’idée d’apprendre et à évoluer dans leur parcours scolaire. Ils n’ont qu’un seul but : réussir.

Ceux-ci sont répartis en plusieurs groupes en fonction des niveaux de chacun et de l’année dans laquelle ils se trouvent. Ils sont répartis également en fonction de nos bénévoles présents.

Tous les mercredis, deux de nos bénévoles qualifiés de l’école de devoirs prennent de leur temps pour aider nos jeunes en leur donnant des cours de remédiation en mathématique pour nos groupes de secondaire. Elles sont toutes deux qualifiées dans cette branche. Elles peuvent ainsi les aider et les accompagner au mieux pour améliorer leurs lacunes afin qu’ils puissent avoir les outils et acquis nécessaires. Elles ont plus ou moins 4 à 5 jeunes chacune répartis à des tranches horaires différents. (Exemple : X et Y ont remédiation avec Leila de 14h à 15h et A et Z de 15h à 16h ; B et C ont remédiation avec Imane de 14h à 15h et D et E de 15h à 16h). Cela permet à nos bénévoles de ne pas être trop surchargées et de pouvoir se concentrer sur deux jeunes maximum à la fois. Ce qui permet également d’avoir une certaine logique et continuité dans le travail organisé avec les jeunes.

Notre bénévole Leila, aide également nos élèves de primaire dans l’apprentissage de la langue française sur base d’un cahier de lecture et d’écriture.
En ce qui me concerne, j’aide également deux enfants de l’enseignement primaire et 3 enfants de l’enseignement secondaire en français et en mathématique. Ils sont eux aussi, très motivés à apprendre davantage et à se perfectionner dans les matières moins comprises et/ou non acquises.

Pour conclure cet article, je dirais que les cours de remédiation sont indispensables et nécessaires pour la réussite de nos jeunes en général. Cela leur permet de se sentir soutenus et cela rassure également les parents.

J’aimerais vous faire part d’une citation de Jean Jaurès, qui a du sens à mes yeux dans l’apprentissage et l’enseignement avec le jeune : « On n’enseigne pas ce que l’on sait. On n’enseigne pas ce que l’on veut. On enseigne ce que l’on est. »

Tiffany
Educatrice

actualités

Depuis quelque temps, nous effectuons en binôme du travail social de rue. Lors de nos rondes dans le quartier nous allons à la rencontre des habitants ou parfois ce sont les habitants qui viennent à nous. Ce travail de rencontre hors les murs trouve tout son sens et plus particulièrement pendant...

Bonjour à tous, Aujourd’hui j’ai décidé de parler de l’atelier informatique dont je suis responsable. L’atelier informatique comme son nom l’indique est un atelier où nous apprenons l’utilisation des ordinateurs, la recherche d’informations mais aussi où nous créons des choses. Cette année, je suis...

J’ai souhaité mettre à l’honneur un jeune avec lequel j’ai eu une conversation sur la covid. Cette situation vécue, raconté n’est pas un cas isolé. En effet, comme vous le savez la covid refait surface et avec lui de nouvelles contraintes et règles sont imposées dans nos ménages et nos quotidiens...

Aujourd’hui, je rencontre Nisrine pour une interview. En effet cela faisait longtemps et je voulais prendre de ses nouvelles et avoir une discussion avec elle en tant que jeune du quartier. Nisrine voulait faire de la prévention concernant les réseaux sociaux et plus particulièrement Tik Tok...

Comme vous le savez, le dimanche 20 septembre se déroulait la journée sans voiture. Nous nous sommes donc dit avec Ali qu’il serait très intéressant d’organiser une journée vélo avec les jeunes d’Inser’Action. Ali et moi-même, grands cyclistes (ou pas), avons organisé une journée d’activité vélo...

À travers le travail de rue, nous avons rencontré un ancien jeune d’Inser’Action. J’ai souhaité le mettre à l’honneur ce mois-ci. - Je m’appelle Ayoub SAJID et j’ai 23 ans. Débuter comme ça, c’est un peu bizarre puisque je n’ai pas l’habitude de raconter quelque chose sur moi et sur mon parcours...