Un hike, tout un parcours !

29 Février 2020

Dans la préparation et l’organisation des activités de Noël, Ali, Fehmi et moi-même avions prévu de faire un hike avec le groupe des grands. Le « Hike » est un terme qui vient de l’anglais et qui signifie randonnée. C’est un travail assez conséquent et qui demande un certain temps de préparation.
Nous avons pensé à tous les points qu’il fallait mettre en place. Pour commencer nous avons réfléchi à la distance qu’il serait raisonnable de parcourir pour l’ensemble du groupe et nous avons choisi de faire une petite vingtaine de kilomètres sur une journée. Ensuite nous avons réfléchi aux villes qu'il serait agréable de traverser et de découvrir ensemble. Après des recherches sur internet, nous avons décidé de prendre comme point de départ la gare de Genval et comme point d’arrivée le bois des rêves qui se situe à Ottignies. Dans ce parcours, il était prévu de découvrir Genval, Rixensart, Limelette et Ottignies.
Pour poursuivre nous sommes allés sur place, nous avions préparé deux parcours de façon à pouvoir faire deux équipes le jour J. Nous les avons tous les deux réalisés pour être sûr qu’il n’y ait pas de danger et que tout se déroule le mieux possible. Nous avons suite au repérage, préparé des dossiers avec des indications et des photos pour que les jeunes puissent se repérer de manière relativement aisée.
Après il a été question de préparer des jeux pour rendre cette randonnée plus agréable, car vous le savez, nous aimons prévoir bien plus que de la marche classique !
Fehmi a proposé pour la première partie de la journée que les jeunes soient scindés en deux groupes et que dans ces deux groupes, il y ait des sous-groupes. Pour cette première partie de parcours nous avions décidé que les jeunes pourraient partir en autonomie de la gare de Genval et qu’ils devraient trouver la maison de jeunes de la ville avec les indications que nous leurs avions transmises. Fehmi les laissait partir de la gare et moi je les attendais à la maison de jeunes. Le but était d’arriver le plus rapidement possible tout en répondant à des questions. Nous avons calculé le temps de chaque groupe, les groupes ayant mis le plus de temps à arriver à la maison de jeunes partaient avec un handicap pour la suite de la randonnée. Le handicap était assez drôle, l’un des jeunes avait les yeux bandés pour une partie du deuxième trajet et devait être guidé par l’un de ses camarades. Drôle… Enfin… Tout dépend pour qui vous me direz ! Bien que les jeunes aient eu toutes les indications, certains ont pris des chemins différents, certains un peu plus longs, d’autres ont réussi à prendre des raccourcis. Grâce à leur détermination et à leur sens de l’orientation plus des demandes aux passants pour se repérer, ils ont tous retrouvé le point de rendez-vous. Certains groupes sont arrivés dans un temps record.
Après cette première partie, nous avons fait une pause pour manger le repas du midi. Nous allions avoir besoin de force pour la deuxième partie de la journée qui allait être conséquente !
Pour la deuxième partie de cette journée, nous avons remis les sous-groupes en deux équipes qui étaient cette fois accompagnées d’éducateurs. Le but ici était de repartir de la maison de jeunes et d’aller jusqu’au bois des rêves, ce qui n’allait pas être chose simple vu les kilomètres à parcourir !
Les jeunes ont montré une force et une détermination assez impressionnante. Nous avons fait le chemin dans le temps imparti. Certains jeunes ont plus de force ou plus d’endurance que d’autres, cela aurait tout à fait été possible que certains veuillent arrêter mais le soutien de chacun a particulièrement bien aidé. Malgré le froid, nous avions chaud, à la fin nous ne sentions plus nos pieds mais quelle satisfaction d’être arrivés, ce fut une satisfaction personnelle et partagée avec le groupe.
Les objectifs de ce hike étaient de favoriser l’entente entre chacun des jeunes, de pouvoir apprendre à mieux se connaitre. Nous voulions aussi favoriser la cohésion de groupe, arriver au but seul c’est bien, avec son groupe c’est mieux ! Les jeunes ont pu constater que le climat de soutien qu’ils ont installé dans leur groupe avait augmenté l’envie d’y arriver. Ils ont pu découvrir d’autres paysages, adopter des comportements différents en fonction des personnes que nous rencontrions. Ils ont aussi appris à s’adapter aux différents terrains que nous avons traversés, à marcher à une allure régulière, ils ont pu s’écouter et ils ont décidé ensemble de quand il fallait faire une pause pour s’hydrater, manger, reprendre des forces ou tout simplement parce que l’un des membres de l’équipe en avait besoin.
C’était une très chouette expérience, j’ai hâte de recommencer.

Roxan

actualités

Chers parents, chers jeunes, Malgré ces temps difficiles, Inser'action garde le souci de mener à bien sa mission. En respectant, les recommandations gouvernementales, nous continuons à travailler de manière adaptée, c'est à dire en respectant la distanciation sociale. Nous travaillerons...

Le samedi 11 janvier 2020, nous nous sommes rendu à la salle de la rue de l’union pour initier les enfants au théâtre avec Nicolas, un animateur avec lequel nous avons déjà collaboré dans différents projets, qui s’occupe tous les jeudis avec Ali de l’atelier théâtre avec les jeunes qui y sont...

Le samedi 18, nous avons assisté à l’exposition qui s’appelle la « cité des enfants » avec les castors. Nous avons découvert l’architecture belge et l’urbanisme sous différentes formes ludiques. Nous avons fait la connaissance de Marcel et Jeanne qui sont frères et sœurs. Ils avaient 8 et 10 ans en...

Ma fille est rentrée depuis peu en première primaire. Avec ce grand changement, une nouvelle organisation a du se mettre en place. De nouvelles choses apparaissent ; journal de classe, devoirs, etc … J’espère, par cet article, pouvoir vous offrir des trucs et astuces vous rendant plus à l’aise avec...

Je voulais vous parler des avantages des réseaux mais également vous informer de la dangerosité de cette nouvelle passion qu’on a pour les écrans. L’important c’est de savoir comment il faut utiliser internet et les réseaux sociaux. Les avantages sont que l’on peut faire des recherches, s’informer...

Bonjour, je m’appelle Adil de choc et de charme, j’ai 19 ans. Je suis étudiant en dernière année à la Sainte- Famille d’Helmet en agent d’éducation. Vous avez déjà eu l’occasion de me voir sur scène, mais ça c’est une autre histoire. La place des projets humanitaires dans ma vie ? Ils ont une place...