Jeux vidéo... oui mais...

31 Octobre 2019

Je tenais à faire un article sur un sujet dont les jeunes sont particulièrement concernés.
Les enfants sont très attirés par les jeux vidéo qui permettent de jouer et de communiquer en même temps avec leurs amis pendant une mission.
Ils ont la possibilité d’avoir du pouvoir, de régner sur un pays ou de gagner des points en réussissant des épreuves.
Fortnite, vous en aurez sûrement entendu parler, attirent énormément de jeunes actuellement. Il se joue en réseau, est un jeu de tir et le but est de se débarrasser des autres joueurs pour finir premier et recevoir des récompenses. Fortnite est ultra médiatisé, des tournois ont même lieux durant lesquels les vainqueurs peuvent empocher des dizaines de milliers d’euros.

Les gamers jouent en ligne et peuvent communiquer en temps réel grâce à un micro.
Les enfants sont valorisés au sein du jeu et ne veulent pas se détacher de celui-ci.
Pour certains, les jeux vidéo leur permettent de se détacher des soucis à l’école, des problèmes à la maison, et d’avoir un temps libre afin de se soulager mais peuvent également être très dangereux psychologiquement voire physiquement.
Les addictions sont nombreuses, et il existe plusieurs cas où des adolescents sont morts d’épuisement après avoir joué plusieurs dizaines d’heures sans interruptions.
Afin de réguler leur utilisation, un système de classification existe : le PEGI.
PEGI (Pan European Game Information) est un système de classification par âge, il reprend le principe des feux de signalisation, un code couleur qui détermine l’âge minimum autorisé.
Il se compose de deux indicateurs : l’âge et le contenu.
Il y a cinq type de Pegi indiquant l’âge :
+3 : Le jeu ne comporte pas de sons ou d’images susceptible d’effrayer ou de faire peur à des jeunes enfants, aucun langage grossier n’est utilisé.
+7 : Jeu destiné aux enfants de plus de 7 ans, les scènes et les sons sont potentiellement effrayants, la violence est non réaliste.
+12 : Jeu destiné aux enfants de plus de 12 ans, il peut comporter un langage légèrement grossier (mais pas d’insultes à caractères sexuel)
+16 : Jeu destiné aux enfants de plus de 16 ans, il comporte des scènes de grande violence à caractère sexuel, un langage fortement grossier est utilisé, des séquences où il est fait usage de tabac ou et de stupéfiants sont présentes.
+18 : Il contient des scènes de violence particulièrement explicites et réalistes.

 

Il est important de respecter ce classement. En effet, il n’est nullement compliqué pour de jeunes enfants de se procurer des jeux non conformes à leur âge en grande surface quand ce n’est pas les parents eux-mêmes qui leur achètent sans réellement savoir de quoi il s’agit.
Lors de l’atelier informatique, nous tentons de sensibiliser les jeunes afin d’éviter les jeux ou sites aux contenus non adaptés à leur âge ainsi qu’aux dangers d’internet.

Beyza

actualités

Chers Lecteurs, Je suis secrétaire à la permanence sociale d’Inser’action, je suis votre première interlocutrice et vous reçoit soit physiquement soit par téléphone afin d’obtenir un rendez-vous auprès de nos assistants sociaux. À la permanence sociale, nous avons pour objectif d’aider les familles...

C’est avec une immense joie et un grand enthousiasme que notre troupe de théâtre s’est retrouvée en cette fin de novembre. Comme vous le devinez, l’atelier théâtre peut à nouveau se poursuivre. Bien entendu, nous veillons à ce que les mesures relatives à la COVID-19 soient respectées au maximum...

Depuis quelque temps, nous effectuons en binôme du travail social de rue. Lors de nos rondes dans le quartier nous allons à la rencontre des habitants ou parfois ce sont les habitants qui viennent à nous. Ce travail de rencontre hors les murs trouve tout son sens et plus particulièrement pendant...

Bonjour à tous, Aujourd’hui j’ai décidé de parler de l’atelier informatique dont je suis responsable. L’atelier informatique comme son nom l’indique est un atelier où nous apprenons l’utilisation des ordinateurs, la recherche d’informations mais aussi où nous créons des choses. Cette année, je suis...

J’ai souhaité mettre à l’honneur un jeune avec lequel j’ai eu une conversation sur la covid. Cette situation vécue, raconté n’est pas un cas isolé. En effet, comme vous le savez la covid refait surface et avec lui de nouvelles contraintes et règles sont imposées dans nos ménages et nos quotidiens...

Aujourd’hui, je rencontre Nisrine pour une interview. En effet cela faisait longtemps et je voulais prendre de ses nouvelles et avoir une discussion avec elle en tant que jeune du quartier. Nisrine voulait faire de la prévention concernant les réseaux sociaux et plus particulièrement Tik Tok...