L’impact de la séparation parentale sur les enfants et les adolescents

31 Octobre 2021

Bonjour à toutes et à tous !

Avez-vous remarqué que le divorce et la séparation parentale sont sans cesse en croissance ?

Selon la direction générale Statistique de la Belgique , environ 21 300 divorces ont été prononcés pour l’année 2020. Cela a évidemment un impact sur la vision du couple, de la famille et de l’amour. Parmi ces thématiques impactées, avez-vous une idée de l’impact que peut avoir le divorce et la séparation parentale sur les enfants et les adolescents ?

Quel est le vécu de l’enfant et de l’adolescent ? Comprend-il la séparation parentale ? Quel est l’impact de la séparation parentale au niveau émotionnel sur l’enfant et l’adolescent ?

Tadaaaaa ! Les réponses à toutes ces questions se trouvent ci-dessous !

Selon, l’analyse menée par l’Union Francophone des Associations de Parents de l’enseignement catholique (Pierard, 2018), la compréhension de la séparation parentale est liée à l’âge. Évidemment la clarté de la situation et les échanges permettent à l’enfant de mieux comprendre l'événement vécu. Un enfant qui a deux ans ne va pas comprendre le divorce et la séparation parentale comme un adolescent peut saisir la décision prise ainsi que l’origine de celle-ci.

L’enfant de moins de deux ans ne peut saisir ni la signification du divorce ni les conséquences que cela peut entraîner. Mais, il ressent que quelque chose ne va pas ou qu’il y a un changement. Il reste conscient des changements de l’état émotionnel de ses parents. L’enfant peut aussi se rendre compte de l’absence d'un des parents. L’absence est souvent traduite par l’enfant comme un sentiment d’abandon.

L’enfant âgé de 6 à 12 ans comprend la signification du divorce et les raisons citées par les parents. Ils ont la capacité de distinguer le point de vue de chacun des parents. Un enfant situé entre ces âges, est beaucoup plus empathique et peut se mettre à la place de ses parents.

L’enfant ayant plus de 12 ans comprend la complexité présente dans la relation de ses parents. Dans ce cas-ci, l’adolescent est conscient qu’il y a un, voire plusieurs désaccords, entre ses parents, ce qui leur mènent à la séparation.

La famille fait donc face à une épreuve difficile. Maintenant, jetons un coup d'œil aux diverses émotions ressenties par l’enfant et l’adolescent.

D’après l’analyse effectuée par Alice Pierard (2018) :

L’enfant de moins de 5 ans peut ressentir de l’insécurité ou percevoir le monde comme un endroit insécurisant. Ce sentiment provient du fait qu’il s'aperçoit qu’un problème est bel et bien présent, mais qu’il ne trouve aucune réponse à ces questions. Il se retrouve face à des non-dits. Ainsi, il développe un sentiment d’insécurité et ressent des peurs qui risquent de s’accentuer. Parmi ses peurs, se trouve la peur d’être seul ou la peur de l’abandon.

L’enfant de 6 à 12 ans connaît la signification du divorce et de la séparation parentale. Il risque de souffrir d’une forme de dépression, d’être en deuil ou de ressentir de la tristesse due à la perte de sa famille. Un enfant de cet âge, centré sur lui-même, peut penser qu’il s’agit d’un rejet personnel. Bien qu’il risque de ressentir de la colère envers ses parents, il a aussi des capacités d’empathie. Selon le vécu de la situation et du lien avec ses parents, il peut vouloir les consoler.

L’enfant de plus de 12 ans ressent de la tristesse, de la colère et peut se replier sur lui-même. Le bouleversement familial ainsi que la construction identitaire peuvent conduire à un manque d’estime de soi. L’adolescent peut également se remettre en question vis-à-vis de sa capacité à entamer une relation à long terme. Beaucoup d’entre eux éprouvent de la colère envers leur père ou leur mère.

Chaque famille a sa propre histoire qui est unique.

Chaque enfant vit la séparation parentale différemment. Certains enfants et adolescents vivent la situation sans difficultés, d’autres ressentent un mal-être, de la colère, etc.

Ainsi, la situation et le vécu vont définir les réactions des enfants et des adolescents. Alice Pierard (2018) affirme que les réactions varient en fonction de l’âge de ces derniers. Voici ce qui en ressort de l’analyse des réactions des enfants de moins de 5 ans allant jusqu’à plus de 12 ans.

L’enfant de moins de 5 ans est en plein développement. Il se trouve donc dans une période de vie délicate. Dans le cas où la séparation parentale affecterait fortement l’enfant, des conséquences peuvent survenir. Un retard important dans son développement peut être évoqué. Un jeune enfant a besoin de stabilité et d’avoir une routine bien définie au cours de ses journées. Des conséquences telles que des comportements régressifs, des troubles du langage, de l’anxiété et de la tristesse risquent d’apparaître.

L’enfant de 6 ans à 12 ans peut accumuler un retard à l’école et avoir des difficultés dans ses relations avec ses camarades. Deux types de comportements ont été définis. L’enfant peut désapprendre les choses qu’il avait apprises au niveau émotionnel ou peut adopter une posture qui va lui permettre de cacher sa douleur et sa peur. Il peut aussi apprendre à n’exprimer nullement ses émotions et ses sentiments ce qui impactera fortement sa vie d’adulte. Attention, il peut également développer des troubles psychosomatiques.

L’enfant de plus de 12 ans a généralement une réaction forte suite à la séparation parentale. Il a une charge émotionnelle importante où le chagrin, la colère, voire la honte font surface. Il prend parfois une grande responsabilité vis-à-vis de ses parents et de leur séparation. Ceci peut entraver le rythme du processus de construction identitaire et d’autonomisation de l’adolescent. Sur le plan scolaire, l’adolescent va soit désinvestir soit surinvestir sa scolarité. Il risque aussi d’avoir des soucis de concentration et d’attention. Il peut se montrer agressif envers autrui. L’adolescent peut aussi adopter des comportements “parentifiés”. Des comportements déviants, des fugues ou une tendance à l’indépendance précoce peuvent être observés.

Selon Alice Pierard (2018, Union Francophone des Associations de Parents de l’enseignement catholique), les enfants comprennent et ressentent plus de choses que ce que les parents pensent. Ils ont besoin de parler et d’avoir des réponses aux questions qu'ils se posent. Quel que soit l’âge de l’enfant, il se trouve au centre de cette situation délicate. Il est important qu’il comprenne ce qui arrive et qu’il puisse s’exprimer sur ses émotions. Mentir n’est pas une solution. Adapter son discours en fonction de l’âge de l’enfant est assez important.

Alice Pierard (2018) explique qu’afin de minimiser les impacts de la séparation parentale, il est primordial de communiquer ouvertement, de prêter attention à ses pensées et ses émotions, de lui montrer qu’il est aimé et nullement abandonné. Enfin, préserver sa routine quotidienne (maison, scolarité, hobbies, activités) est nécessaire pour qu’il puisse s’adapter et poursuivre son processus de développement sans blocage jusqu’à l’âge adulte.

Cet article nous permet de comprendre que les parents ont un rôle de coparentalité à exercer pour le bien-être de l’enfant. Ils doivent se montrer suffisamment disponibles et à l’écoute des besoins de l’enfant.

Chers lecteurs et chères lectrices, j'espère que cet article vous permettra de poser un regard empathique vis-à-vis des enfants et des adolescents faisant face au bouleversement familial.

Neslihan Eryoruk
Travailleuse sociale

Source du contenu : Alice Pierard (2018). Séparation parentale : Quels impacts selon l’âge de l’enfant ? 34/18. https://www.ufapec.be/nos-analyses/3418-divorce-impact-age.html

Source image : https://www.yapaka.be/produit/autocollant-une-vie-de-chien-et-moi-dans-t...

actualités

Le cout des fournitures scolaires peut s’avérer très élever pour certains d’entre nous. Le mois de septembre peut alors être source d’angoisse et difficile financièrement. Plusieurs familles se sont rendues à notre permanence psychosociale afin de solliciter notre aide car elles éprouvaient des...

Cet article porte sur la reprise de nos trois groupes d’accoutumances lors de notre projet natation. Ceux-ci se présentent tous les mardis et tous les jeudis de 16h30 à 18h00 en alternance. Le premier groupe vient de 16h30 à 17h00, le second de 17h à 17h30 et le dernier vient de 17h30 à 18h...

Le 6 septembre 2021, notre école de devoirs a rouvert ses portes pour débuter une nouvelle année. Et oui, c’est à cette date que nous avons de nouveau accueilli nos 3 groupes d’enfants (primaires et secondaires) dans nos locaux d’inser’action pour une reprise plus éclatante après ces deux mois de...

Pendant ce mois de septembre, mois sous le signe de la rentrée et de la reprise pour chacun d’entre nous, j’ai décidé de proposer un jeu que j’ai fait varier en fonction des groupes, castors mercredi, castors samedi et les grands ! Ce jeu a apporté beaucoup dans l’apprentissage des différentes...

Aujourd’hui, nos projets reprennent de plein fouet. Pour cet article, j’ai décidé d’interviewé un jeune pensionnaire de notre école des devoirs. Le but étant d’avoir son ressenti, sa vision et ses explications par rapport à l’aide que nous pouvons lui apporter. « J’aurai peut-être un seul conseil…...

C’est la rentrée et nos ateliers sont de retour pour le plus grand plaisir des jeunes. Que ce soit l’atelier informatique, jeu de société ou encore la piscine, tous nos ateliers reprennent en force. Alors que le COVID restreignait nos différents projets lors de l’année 2020-2021, nous avons pour...