Sirine

31 Janvier 2019

Ce mois-ci je vais vous parler d’une jeune qui fréquente Inser’Action depuis quelques années déjà.
Coralie : Bonjour, peux-tu te présenter s’il te plait ?
Sirine : Bonjour, je m’appelle Sirine et j’ai 12 ans.
Coralie : Depuis quand fréquentes-tu Inser’action ?
Sirine : J’ai fait partie de tous les groupes : j’ai commencé chez les Juniors (4-6 ans), je suis passée chez les Castors (7 -11 ans) et maintenant je suis chez les Grands (12-16 ans). Mon frère aussi venait depuis qu’il était petit après il a arrêté. 
Coralie : Tu fais donc partie des activités du samedi, participes-tu à autre chose ?
Sirine : Je participe aussi à l’atelier Jeux de Société et j’avais arrêté mais je vais reprendre l’école de Natation, j’y venais aussi par le passé.
Coralie : Pour quelles raisons viens-tu à la permanence ?
Sirine : Quand j’ai des difficultés de compréhension pour un devoir ou une leçon je passe voir Ahmed ou toi pour que vous puissiez m’expliquer car je ne suis pas encore inscrite à l’Ecole de devoirs. Je viens aussi quand j’ai besoin de parler.
Coralie : Qu’est-ce que tu aimes faire, quelles sont tes passions ?
Sirine : J’aime beaucoup le foot et la nage synchronisée.
Coralie : Sais-tu déjà quelle profession tu aimerais exercer plus tard ?
Sirine : Je souhaiterais avoir un poste à responsabilités, être directrice d’un service, avocate ou bien médecin. J’aimerais quelque chose en lien avec les enfants.
Coralie : Et à l’école, quelles sont tes matières préférées ?
Sirine : Les maths et le Néerlandais, j’ai une chouette prof de Néerlandais.
Coralie : Et une matière que tu n’aimes pas du tout ?
Sirine : Eveil, c’est une matière que je n’arrive vraiment pas à étudier et retenir.
Coralie : Est-ce que tu penses que tu vas encore fréquenter longtemps Inser’action ?
Sirine : J’aimerais rester jusqu’à la fin des grands mais j’aimerais travailler comme étudiante quand j’aurai 15-16 ans donc faut voir si je serai encore libre pour les activités. Je préfère vraiment venir aux activités, à l’atelier de Jeux de Société plutôt que de rester m’ennuyer à la maison. Plus tard, j’aimerais bien travailler en tant qu’étudiante ou bien si je fais des études sociales venir faire mon stage à Inser’action parce que j’aime bien et je connais tout le monde.
Coralie : Et pour clôturer cette petite présentation, est-ce que tu as pris des résolutions pour cette nouvelle année 2019 qui commence ?
Sirine : Oui, je veux mieux travailler à l’école et surtout réussir mon CEB et aussi bien me comporter à la maison et aux activités.
Coralie : Merci Sirine pour cette Interview et je te souhaite le meilleur pour cette année et que tu réussisses ton année.
Coralie
Assistante soiale

actualités

Tout d’abord bonjour à tous et j’espère que vous avez passé de bonnes vacances durant cette période particulière. J’ai choisi de vous parler des 2 semaines de folie que j’ai passées avec les castors durant les vacances d’été durant le mois d’août. Nous étions assez motivés avec une équipe très...

Durant le mois de juillet, nous avons réalisé avec le groupe des grands un camp sous tentes. Nous nous sommes rendus une semaine dans le petit village de Brie. Nous y avons découvert les Brayard(e)s (habitants du village de Brye) hyper chaleureux et sympathiques à l’image du village. Pourquoi avoir...

Chers parents, Les préparations pour la reprise de nos activités se terminent et nous sommes prêts à reprendre la majorité de nos activités. Pour rappel, elles débutent demain pour les juniors et les castors Mercredi et samedi pour le groupe des Castors samedi et celui des grands. Le soutien...

Le camp des grands entame son troisième jour. L'ambiance est bonne et tous nos jeunes sont motivés. Au programme: énigmes, défis, jeux de nuits, mais surtout amusement...

Bonjour à tous, Le camp des grands a débuté depuis quelques heures. Ils sont bien arrivés et tous mettent la main à la pâte pour installer les tentes. Au programme, et ce jusque dimanche 05, des jeux dans les bois, des énigmes, des constructions, des enquêtes,... Nous posterons régulièrement des...

Difficile parfois de mettre des mots sur un ressenti...de comprendre les forces qui nous habitent. Difficile de décrire la souffrance lorsqu’elle n’a pas de visage. Difficile de raconter ce que nous avons vécu lorsque nous n’avons vécu qu’à moitié et dans quelques dizaines de mètres carrés...