Mehmet Ali VS Covid 19

30 Novembre 2020

J’ai souhaité mettre à l’honneur un jeune avec lequel j’ai eu une conversation sur la covid. Cette situation vécue, raconté n’est pas un cas isolé. En effet, comme vous le savez la covid refait surface et avec lui de nouvelles contraintes et règles sont imposées dans nos ménages  et nos quotidiens.
Dans cette optique, j’ai interviewé un jeune de l’école des devoirs :
Peux-tu commencer par te présenter ?
Oui bien sûr, bonjour tout le monde, je m’appelle Mehmet Ali et j’ai 14 ans. Mon parcours à inser’action a débuté par le groupe des juniors, puis castors et terminé par les grands. Chez les grands je ne suis pas resté jusqu’au bout.  J’ai préféré m’investir dans un sport que j’affectionne beaucoup la boxe thaïlandaise.
Aujourd’hui, je suis à l’école des devoirs. Alors certes au début j’y venais avec des pieds de plombs mais maintenant j’ai trouvé un sens, une relation particulière avec Richard qui m’a encouragé, soutenu, écouté et par moment supporté. Je profite d’ailleurs de ce moment pour le remercier pour tous les efforts fournis avec moi.
Comment vis-tu la situation actuelle ?
Pour moi, c’est très frustrant car avec les règles énoncées ces derniers jours les salles de sport ont dû fermer. Je me retrouve livré à moi-même puisque je n’ai plus accès au sport qui me permet de me défouler, de me changer les idées. Le sport me permet aussi d’avoir une bonne hygiène de vie.
J’éprouve de vraies difficultés avec les règles car elles me semblent inaccessibles puisqu’elles sont sujettes à interprétations. D’une personne à l’autre elles changent, en fonction du regard ou de l’intention qu’on veut bien leur porter.
Quelles sont tes passions mis à part le sport et inser’action ?
Je suis un grand passionné de voitures de sport. J’aime beaucoup une marque en particulier. Cette passion m’a été transmise par mon père qui lui-même est passionné de voitures.
Si un deuxième confinement est mis en place, que vas-tu faire de  ton  temps ?
Je vais jouer à la PS4 durant mes temps libres. Je devrais alors revenir à un ancien système utilisé par les écoles, l’application teams, d’ailleurs je te la recommande.
Est-ce que tu rencontres encore ta famille ?
Je ne vois plus mes grands-parents car ils sont partis en Turquie et en revenant ils ont été touchés par le virus.  Je suis triste mais ça reste un mal pour un bien.
Pour l’instant, on se voit juste par téléphone.
Comment ressens-tu le fait de passer d’une communication en présentiel à une communication virtuelle ?
J’éprouve de grandes difficultés puisque pour moi, j’ai besoin d’être au contact et au plus prêt pour mieux comprendre, interagir, répondre, questionner or en virtuel la communication reste très difficile. On rencontre énormément  de bugs, ce qui met encore plus de distance entre les professeurs et nous.
Aussi tout le monde dans ma classe n’a pas cette chance d’avoir un pc alors ils doivent se connecter sur le téléphone et cela accentue encore plus l’addiction au téléphone.
En conclusion, rien ne vaut une présence et un échange en face à face.
Merci Mehmet Ali pour ce très bel échange et je te dis à très bientôt pour une nouvelle aventure.
Ali Abba

actualités

Le camp des grands entame son troisième jour. L'ambiance est bonne et tous nos jeunes sont motivés. Au programme: énigmes, défis, jeux de nuits, mais surtout amusement...

Bonjour à tous, Le camp des grands a débuté depuis quelques heures. Ils sont bien arrivés et tous mettent la main à la pâte pour installer les tentes. Au programme, et ce jusque dimanche 05, des jeux dans les bois, des énigmes, des constructions, des enquêtes,... Nous posterons régulièrement des...

Difficile parfois de mettre des mots sur un ressenti...de comprendre les forces qui nous habitent. Difficile de décrire la souffrance lorsqu’elle n’a pas de visage. Difficile de raconter ce que nous avons vécu lorsque nous n’avons vécu qu’à moitié et dans quelques dizaines de mètres carrés...

Chers parents, chers jeunes, Malgré ces temps difficiles, Inser'action garde le souci de mener à bien sa mission. En respectant, les recommandations gouvernementales, nous continuons à travailler de manière adaptée, c'est à dire en respectant la distanciation sociale. Nous travaillerons...

Le samedi 11 janvier 2020, nous nous sommes rendu à la salle de la rue de l’union pour initier les enfants au théâtre avec Nicolas, un animateur avec lequel nous avons déjà collaboré dans différents projets, qui s’occupe tous les jeudis avec Ali de l’atelier théâtre avec les jeunes qui y sont...

Le samedi 18, nous avons assisté à l’exposition qui s’appelle la « cité des enfants » avec les castors. Nous avons découvert l’architecture belge et l’urbanisme sous différentes formes ludiques. Nous avons fait la connaissance de Marcel et Jeanne qui sont frères et sœurs. Ils avaient 8 et 10 ans en...