Iman a assuré !

31 Mai 2017

Comme je l’avais déjà écrit auparavant, nous avons envoyé plusieurs de nos jeunes en formation d’animateur et je peux vous assurer qu’ils sont tous revenus enchantés par cette expérience.

J’ai revu Iman qui vient de finir son premier module et en trois mots : elle a adoré !

  • Alors, sans rentrer dans les détails, ça se passait comment ?
  • Lorsque nous sommes arrivés, nous avons commencé par nous présenter. C’était un petit peu difficile de parler à côté des autres, mais nous avons utilisé des petits jeux et ça a beaucoup facilité les choses. Par la suite, c’était devenu presque naturel de se parler et nous n’étions plus intimidés.
  •  
  • Et vivre et dormir avec des inconnus, ce n’était pas trop difficile ?
  • Non du tout, au contraire, j’ai bien aimé ! Ça m’a rappelé les études primaires lorsque je partais en voyage scolaire avec les camarades de classe et que nous dormions dans des dortoirs. C’était vraiment chouette et j’ai pu le revivre via cette formation.
  •  
  • Sinon, tu peux me décrire un peu le programme de base ?
  • Oui ! Ben le matin, on prenait le petit déjeuner à 8h. Ensuite, on commençait les jeux puis à 12h30, on prenait notre 2ème repas puis à nouveau, jeux jusqu’en fin d’après-midi et à 18h30 on dînait. On avait droit à plusieurs petites pauses. C’était vraiment marrant.
  •  
  • Peux-tu me donner des exemples de jeux ?
  • Il y a eu le jeu des 10 passes, des jeux dans les bois, des jeux dans la salle avec différents thèmes…
    Tous les jeux étaient originaux : Il y en a un qui nous a fait beaucoup rire. Le joueur devait prendre un peu d’eau via une paille et la garder en bouche. Ensuite, il devait chanter une chanson et nous devions parvenir à la reconnaitre ! C’était trop rigolo !
  •  
  • Qu’est-ce que tu as retenu de cette formation ?
  • J’ai réussi à comprendre que le métier d’éducateur n’est pas facile. Tu as beaucoup de responsabilités et tu dois toujours avoir des idées. Au fait, si un jour tu lances un jeu et que les enfants n’accrochent pas, qu’ils n’aiment pas ou que ça les ennuie, il faut directement improviser afin que les choses tournent autrement… Il faut toujours avoir un plan B en tête et savoir réagir rapidement.
  •  
  • Oui c’est certain, mais il ne faut pas se dire que c’est difficile et que tu ne pourras pas y arriver… C’est petit à petit que l’on devient professionnel et qu’on arrive à apprendre les ficelles du métier.
    Sinon, tu penses quand même que tu es faite pour ce métier ?
  • Oui, je souhaiterais vraiment travailler avec les enfants !

 

Ce premier module est le module « Jeux » qui familiarise l’apprenant avec les techniques d’animation : Comment présenter un jeu ? Comment arbitrer un sport ? Comment faire un bricolage ? Comment animer une veillée… et ce en mettant les futurs animateurs continuellement en situation réelle.

Je vous donnerais des nouvelles d’Iman d’ici quelques jours car nous l’avons inscrite au second module de formation. C’est le module « psycho » qui lui permettra de comprendre le fonctionnement de la vie en groupe et les bases de la psychologie infantile.

Souhaitons-lui beaucoup de chance !

Ahmed

actualités

Ce mois-ci, j’ai décidé d’interviewer un des jeunes qui fait partie du groupe des grands de l’atelier. Sachant que nous nous trouvons dans une situation particulière, je voulais savoir comment se déroule le quotidien de certains de nos jeunes en période de confinement. Makram est né et a grandi en...

Chers parents, chers jeunes, Malgré ces temps difficiles, Inser'action garde le souci de mener à bien sa mission. En respectant, les recommandations gouvernementales, nous continuons à travailler de manière adaptée, c'est à dire en respectant la distanciation sociale. Nous travaillerons...

Nous l’avions déjà évoqué dans quelques-uns de nos journaux précédents : l’autorité est en berne… Pour résumer, nous pouvons dire que la société actuelle est sous le coup de la crise libertaire de mai 68, prônant les libertés individuelles, moins de devoirs et plus de droits. Les parents actuels...

Cette année, nous participons au projet du diagnostic communautaire initié par le Service de Santé Mentale Le Méridien. En effet, il y a 20 ans un diagnostic avait été établi afin de pouvoir adapter les réponses proposées correspondant à la réalité des habitants de Saint-Josse et de Schaerbeek...

Ce mois-ci je voulais vous faire part du témoignage d’Alexsadar qui m’a accompagné en cuisine lors du camp : Coralie : Peux-tu te présenter ? - Je m’appelle Alexsadar, j’ai 18 ans et j’ai grandi à Saint-Josse. Coralie : Peux- tu m’expliquer ton parcours à Inser’action ? - Je fréquente Inser’action...

Ce mois-ci étant inspirée par notre pièce de théâtre « Parents formidables ! enfants formin… ?! » qui a rencontré un vif succès je voulais vous parler de ce sujet : Quelles sont les attentes des enfants d’aujourd’hui envers leurs parents et quelles sont les attentes des parents d’aujourd’hui envers...