Soyons solidaires

31 Octobre 2018

Je souhaiterais vous parler ce mois-ci d’une ronde que j’ai effectuée avec Félix au terme de laquelle nous avons rencontré une femme incroyable : ROMNEE Françoise.
Comme vous le savez déjà, nous avons repris nos rondes (travail de rue) depuis quelques mois.  Elles  s’articulent autour de deux volets : la promotion de la permanence psychosociale dans le quartier et fournir des informations à destination des MENA (mineurs étrangers non accompagnés).

Nous étions au parc Maximilien lorsque nous avons croisé un groupe de personnes distribuant des sacs de nourritures, des savons, des brosses à dents et dentifrices aux migrants de la gare du nord. Nous avons donc approché le véhicule afin de parler à la personne responsable : il s’agit de Mme ROMNEE. Elle est la coordinatrice d’un groupe de solidarité avec les réfugiés de la gare du nord. Ce groupe existe depuis Janvier 2016. Ils interviennent tous les jours afin d’offrir un repas aux migrants. Les aliments et produits proviennent de dons et les personnes qui s’en occupent sont bénévoles.

Le groupe est diversifié dans ses tâches : Il distribue des plats chauds, des sacs alimentaires, des vêtements,...
Le groupe Facebook comporte plus de 4000 membres et publie chaque semaine le
planning des distributions des repas.

Nous avons longuement discuté avec elle tout en lui expliquant que nous travaillons dans l’aide à la jeunesse et par conséquent, visons les MENA qui auraient besoin d’orientation, conseils et/ou accompagnement.
Elle nous a confirmé la présence de nombreux MENA mais ceux-ci ne souhaitent en aucun cas être signalés parce qu’ils savent que la probabilité qu’ils puissent rester légalement en Belgique est très faible et que les échos des personnes qui ont expérimenté cette possibilité confirment la difficulté des procédures en Belgique.

Ce que j’ai retenu de cette rencontre est la passion et la générosité de la coordinatrice ainsi que celle des autres membres.  Ils agissent sans arrière-pensées et avec désintérêt. Leur seul objectif est d’aider ces personnes qui ont souvent eu un parcours éprouvant afin de leur offrir un peu de (ré) confort.
Par cet article, j’espère faire connaitre ce groupe auprès des parents de notre AMO s’ils souhaitent contribuer. Il est facile de les joindre : il suffit d’envoyer un message au groupe sur facebook ou de contacter directement Mme ROMNEE.
Si de tels soutiens existaient pour des groupes fragilisés, le monde ne s’en porterait que mieux, n’est-ce pas ?
 

Ahmed

actualités

Le 08 décembre, j’ai encadré le groupe des castors samedis avec Atila et nous sommes allés au centre sportif Mounier pour un atelier de danse en compagnie de Delphine. La danse est la passion de cette dernière et elle s’y connaît largement dans le domaine. Elle a réalisé quelques pas de salsa et de...

Ce mois-ci je vais vous parler d’une jeune qui fréquente Inser’Action depuis quelques années déjà. Coralie : Bonjour, peux-tu te présenter s’il te plait ? Sirine : Bonjour, je m’appelle Sirine et j’ai 12 ans. Coralie : Depuis quand fréquentes-tu Inser’action ? Sirine : J’ai fait partie de tous les...

En ce début novembre, nous avons entamé un grand projet solidaire d’un mois avec un de nos partenaires, l’association « Actec » qui est une ONG belge créée en 1982 avec pour objectif de renforcer le rôle et l’autonomie des personnes défavorisées grâce à l’apprentissage d’un métier. Le projet...

Suite au projet de la réserve communale, l’apprentissage par l’art et la créativité, nous nous sommes rendus au Cinéma « Le Palace » avec les Juniors. Cette forme d’art, le cinéma, permet aux enfants d’apprendre certaines morales et valeurs au travers d’un film adapté à leur âge. Nous sommes allés...

Ce mois-ci je voulais vous faire part du témoignage d’une jeune de 19 ans que je suis et que j’accompagne dans le cadre de la permanence psychosociale : Y. a suivi un parcours scolaire normal jusqu’à sa troisième technique de qualification. Ensuite, elle a vécu des événements difficiles qui ont...

Il y a un mois, nous avons organisé la journée des montées. Lors de cette journée, plusieurs jeunes ont l’occasion de changer de groupe, car ils ont atteint l’âge requis et pour lesquels nous estimons qu’ils ont les compétences nécessaires pour ce changement de groupe. Voici le témoignage d’un...