actualités

C’est avec un grand plaisir que nous avons accueilli dans nos locaux la magie des fêtes de fin d’année en votre présence… Encore un grand merci à tous ceux et celles qui sont venus nous faire la lecture de ce grand classique « Le petit prince » ainsi que pour suivre ce voyage littéraire en notre...

« La lune se lève, Et l’esquif en sa course brève File gaîment sur l’eau qui rêve… » En bateau de Paul Verlaine La lecture se perd comme notre amour pour les livres… La langue française est certes complexe mais recèle de trésors cachés de littérature… C’est un univers à part entier, une porte vers...

Gabriel habite en Belgique depuis 8 ans et est inscrit à l’Ecole des Devoirs de notre AMO depuis son arrivée. Il est actuellement en 6éme année en technique de transition, option informatique. Gabriel est venu me voir il y a quelques semaines pour avoir des renseignements sur le brevet d’animateur...

Comme tous les ans à l’EDD, certains jeunes s’envolent vers d’autres horizons, parce qu’ils ont fini leurs études secondaires ou parce qu’ils déménagent trop loin d’Inser’action… Et, logiquement, d’autres joyeux écoliers viennent s’assoir à nos tables. Cette année, nous avons donc le plaisir d’...

Comme vous le savez, Inser’action propose tous les jours une Ecole des Devoirs qui s’adresse aux primaires comme aux secondaires. Mais savez-vous qu’en réalité l’Ecole des Devoirs existe depuis plus longtemps qu’Inser’action ? En 1987, Pierre Dandumont prend la relève de Philippe Stienlet qui...

Dans le journal de septembre, Coralie vous a présenté le projet d'Inser'action d'organiser un cours d'alphabétisation pour les parents d'enfants de l'école des devoirs ou des activités qui désiraient apprendre à lire, écrire et parler le français. Le 19 septembre, Jessica, Coralie et moi-même,...

Super-héros des bancs scolaires

31 Décembre 2017

Comme vous le savez certainement, l’École des Devoirs ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans notre fabuleuse équipe de bénévoles. Tous les jours, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, tous et toutes sont présents à leur poste, super-héros modernes, prêts à dégainer Bescherelles et dictionnaires pour aider vos mini-héros en devenir.

Certains usent déjà leurs capes depuis de nombreuses années sur nos bancs, et ont vu grandir et évoluer beaucoup de jeunes d’Inser’action, c’est le cas d’Yvonne, d’Anne, de Roger, de Denise, de Marie et de Charles.

D’autres viennent déjà nous prêter leurs super-pouvoirs en néerlandais et mathématiques depuis l’année passée, comme Rabia, Fatima et Asmae.

D’autres sont des nouvelles recrues, toutes fraiches de cette année, comme Yasmina, Stella, Noura, Thibaut et Senforien. Matéo et Victor, enfin, sont appelés des kots à projet, c’est-à-dire qu’ils viennent nous aider 1h30 par semaine en partenariat avec l’université Saint-Louis.

J’ai donc voulu en savoir un peu plus sur leurs exploits de la vie de tous les jours, et voici ce qu’ils m’ont répondu.

Charles :
«Ce dont je suis fier, aujourd’hui, qui transforme ma vie, c’est d’avoir appris à dire merci, non seulement à ressentir de la gratitude, mais à l’exprimer tous les jours, plusieurs fois par jour, ... Et à les recevoir. Merci à mon épouse pour un bon repas, un bon moment, un service, ... À mes enfants, et très difficile pour moi, à mes parents, mais aussi au marchand de légumes, à la caissière, à tout le monde. Remercier comme cela, sincèrement, vivre dans la gratitude, c’est accueillir ce surcroît de vie que nous offre notre partenaire, notre interlocuteur, et en même temps le prendre en considération. C’est reconnaître en cette personne la beauté inaltérable de l’étincelle d’amour qu’elle nous donne, et l’aider à grandir en développant cette beauté qu’elle a dans le coeur. C’est lui donner au moins autant d’importance qu’à ce dont il est question. Et vis à vis de nos proches, c’est cultiver l’amour et ouvrir en nous toutes ses variations. «L’essentiel est invisible pour les yeux», dit le Renard au Petit Prince et je pense que cette beauté en fait partie. Vivre dans la gratitude m’aide donc à garder le coeur ouvert, à considérer et respecter du fond du coeur l’autre pour ce qu’il est... Et finalement moi-même aussi, en fait. Cela donne à ma vie une intensité, une saveur, qui me procure une énorme joie.
Je n’y serais pas arrivé sans ... Prier, beaucoup prier.»

Fatima :
«Une chose que j’ai accomplie qui me rend extrêmement fière c’est la réalisation de mes études supérieures. Ayant fait des études dans une école secondaire «poubelle» et sortant d’une option qui ne prépare pas aux études supérieures, j’ai décidé d’entamer trois ans dans une haute école pour devenir professeur de mathématiques.
Je n’y serais pas arrivée sans l’aide de mes proches: ma famille était là pour m’encourager chaque fois que je baissais les bras, mes amis m’aidaient à réaliser des tâches compliquées et à oublier l’école en réalisant des sorties.»

Matéo :
«J’ai toujours été très intéressé par la photographie. Depuis que j’ai 15 ans j’ai pris beaucoup de photos dans la rue, mon terrain préféré pour photographier.
Quelques mois après avoir commencé, j’ai commencé à mettre mes photos sur Instagram (https://www.instagram.com/mateo__ramos/). Mes photos ont eu un certain succès même auprès de professionnels. Elles ont été choisies plusieurs fois pour être exposées sur des pages spécialisées en photographie.
Je n’y serais pas arrivé sans ma famille proche (ma soeur et mes parents) qui s’y connaissent aussi en photographie et qui ont pu par conséquent me donner de bons conseils et m’ont toujours encouragé.»

Merci à tous les trois pour vos beaux témoignages !

Estelle