Un camp en mode survie

31 Mai 2018

A Inser’Action, nous aimons faire voyager les enfants, les autonomiser et faire travailler leur imagination…mais on gère aussi les imprévus.
Notre thème cette année, comme vous avez sûrement déjà pu le voir, était « Les explorateurs ». Autour de ce thème, nous avons préparé nombre d’activités participatives. Nous leur avons appris un nombre de choses importantes, anecdotes utiles, nous avons également travaillé leur géographie, leurs capacités en orientation mais aussi de manière plus générale la flexibilité, l’endurance, et la réflexion à des problématiques diverses.
Pour illustrer ce qui semble très théorique, je prendrai quelques exemples d’activités, de jeux ainsi que quelques situations délicates.

Lors de notre grand jeu de nuit, ils ont pu parcourir la forêt, les sables et la jungle. Ils ont notamment pu apprendre d’un professeur de survie comment bien réagir face à un serpent venimeux, une araignée mortelle dont la toile empoisonnée ne peut être frôlée ou même comment se débarrasser d’un scorpion hargneux. Ils ont été largués au milieu du désert et ont dû choisir quel objet emmener avec eux en voyage…ce dernier avait-il la capacité de les sauver ? (A choisir, prendriez-vous plutôt des chaussures, une gourde ou une couverture…attention aux idées reçues).
Je vous invite, afin d’en savoir plus, à lire l’article de ma collègue Emilie qui vous en dira plus sur ce moment inoubliable.

Un grand jeu organisé le mercredi les a mis dans la peau d’Indiens d’Amazonie (Les Shuars, tribu perdue au fin-fond de la jungle la plus épaisse au monde), d’Explorateurs tentant de survivre dans un monde hostile avec des jaguars à l’affut d’une proie facile à se mettre sous la dent. Au milieu de cela, des Esprits de la forêt allant inspecter en toute impunité le campement adverse, eux-mêmes chassés par des Shamans à l’affût (sorte de Sorciers guérisseurs).
Très dynamiques, les enfants s’en sont donnés à cœur-joie afin d’explorer notre terrain de jeux parsemé d’embûches.

A côté de toutes ces activités bien ficelées, les aléas du direct diraient nos journalistes en herbe…Comment gérer ceux qui n’avaient malheureusement pas de chaussures de marche lorsque la pluie battante nous embourbe dans les sables devenus mouvants ? Comment éclairer et réchauffer nos jeunes lorsque l’autocar coule au fond d’océans imaginaires ?
La gestion de crises, nous connaissons…Hop-Hop-Hop, vite une petite marche finale en forêt afin de récolter du bois sec, un morceau de bougie et nous voilà en train de lutter dans la tourmente pour allumer un feu sacré avant la tombée de la nuit. Comme toujours dans les sourires et la bonne humeur, les enfants ont pu voir que la vie est aussi faite de petites improvisations et qu’il est important de pouvoir s’adapter dans n’importe quelle situation.

Encore un grand bravo à tous ces aventuriers miniature et surtout, merci pour votre énergie débordante les enfants !  Vivement le camp 2019…

 

Richard

actualités

Je vais vous raconter l’histoire de Zahidullah qui est suivi à notre permanence psycho-sociale depuis bientôt 1 an. Il a quitté l’Afghanistan à l’âge de 16 ans car les Talibans voulaient le « recruter ». Ils lui ont demandé de les rejoindre et lui ont dit qu’il pourra revoir son père s’il accepte...

 

Durant le mois de Mai, nous nous sommes rendus à la ferme du L’Orée du Bois. Dans le cadre, d’un partenariat nous avons proposé au groupe des Grands d’être au départ de la vie, c’est-à-dire de semer des graines, de prendre conscience de l’évolution de celles-ci et par la même occasion d’étudier le...

Voici venu le temps le plus attendu de l’année mais aussi le plus redouté…les examens de juin. Cela fait déjà plus d’un mois que nous avons débuté les ateliers de préparation aux CEB et les ateliers de préparation au CE1D. Les remédiations tournent à plein régime et les révisions actives sont mises...

Avec les juniors, nous nous sommes rendus au musée des enfants d’Ixelles. Nous avons pu découvrir l’exposition «S’émerveiller», la 16ème exposition créée par l’équipe du Musée des Enfants. Elle a pour thématique de comprendre notre corps et l’environnement qui nous entoure au travers de nos cinq...

Le regard que nous posons est-il juge et bourreau à notre insu ? Vous avez sûrement déjà entendu l’adage disant « C’est la première impression qui compte » ou même « jugé dès le premier regard »… Mais y avez-vous déjà bien réfléchi ? Au cours d’une séance extraordinaire de remédiation lors des...

Le saviez-vous ? Le réseau d’égouts sous la ville de Bruxelles compte près de 350 kilomètres ! Ce sont 350 kilomètres de ramifications souterraines qui engloutissent chaque jour des milliers de mètres cubes d’eaux usagées. Au cours du mois de janvier, le groupe des Castors Samedi a eu l’occasion de...