Les égouts de Bruxelles

28 Février 2018

Le saviez-vous ? Le réseau d’égouts sous la ville de Bruxelles compte près de 350 kilomètres ! Ce sont 350 kilomètres de ramifications souterraines qui engloutissent chaque jour des milliers de mètres cubes d’eaux usagées. Au cours du mois de janvier, le groupe des Castors Samedi a eu l’occasion de visiter le Musée des Égouts de Bruxelles.

Avant tout un peu d’histoire :
Bruxelles connait, dès le 17ème siècle, le développement d’un véritable réseau d’égouts destiné à l’évacuation des eaux des rues. Ce réseau est très incomplet et certains règlements de la ville autorisent les habitants à se débarrasser de leurs déchets dans la Senne, qui passe dans le centre.

Au 19ème siècle, la pollution est telle que l’on peut « voir flotter des détritus, des charognes, des chiens aux ventres ballonnés dans des eaux grasses et lourdes » (d’après Camille Lemonnier).
En 1863, le Bourgmestre Jules Anspach décide de lancer les travaux d’assainissement de la Senne pour réduire la pollution et empêcher les inondations. La solution retenue en 1865 fut le voutement de la Senne à travers le centre (le voutement, c’est construire au-dessus de la rivière pour la faire passer en dessous de la ville).

Après ce petit brin d’histoire, nos jeunes ont pu découvrir le métier d’égoutier qui consiste à patrouiller dans le réseau afin de détecter les anomalies et d’assurer l’entretien, la surveillance, le curage et le nettoyage. Ils ont aussi découvert le système d’évacuation d’une habitation standard à l’aide d’une maquette installée dans le musée. Enfin, le moment le plus ludique de la visite est celui où les Castors ont pu visiter un pré –égout dans lequel transitent les eaux usées de la ville.

Nous avons recueilli le ressenti de certains participants :
Mehmet Ali : « J’ai aimé la visite car je ne savais pas où l’eau allait, et en plus nous avons visité les égouts ».
Bayram : « J’ai aimé quand la dame nous expliquait la visite et surtout quand elle a dit qu’il y avait des pièces d’or dans la construction »
Tasnime : « J’ai aimé quand on est passé dans l’égout, j’ai appris qu’il existait le métier d’égoutier et que c’était dangereux car ce n’est pas propre ».

Yasin

actualités

Je vais vous raconter l’histoire de Zahidullah qui est suivi à notre permanence psycho-sociale depuis bientôt 1 an. Il a quitté l’Afghanistan à l’âge de 16 ans car les Talibans voulaient le « recruter ». Ils lui ont demandé de les rejoindre et lui ont dit qu’il pourra revoir son père s’il accepte...

 

Durant le mois de Mai, nous nous sommes rendus à la ferme du L’Orée du Bois. Dans le cadre, d’un partenariat nous avons proposé au groupe des Grands d’être au départ de la vie, c’est-à-dire de semer des graines, de prendre conscience de l’évolution de celles-ci et par la même occasion d’étudier le...

Voici venu le temps le plus attendu de l’année mais aussi le plus redouté…les examens de juin. Cela fait déjà plus d’un mois que nous avons débuté les ateliers de préparation aux CEB et les ateliers de préparation au CE1D. Les remédiations tournent à plein régime et les révisions actives sont mises...

Avec les juniors, nous nous sommes rendus au musée des enfants d’Ixelles. Nous avons pu découvrir l’exposition «S’émerveiller», la 16ème exposition créée par l’équipe du Musée des Enfants. Elle a pour thématique de comprendre notre corps et l’environnement qui nous entoure au travers de nos cinq...

A Inser’Action, nous aimons faire voyager les enfants, les autonomiser et faire travailler leur imagination…mais on gère aussi les imprévus. Notre thème cette année, comme vous avez sûrement déjà pu le voir, était « Les explorateurs ». Autour de ce thème, nous avons préparé nombre d’activités...

Le regard que nous posons est-il juge et bourreau à notre insu ? Vous avez sûrement déjà entendu l’adage disant « C’est la première impression qui compte » ou même « jugé dès le premier regard »… Mais y avez-vous déjà bien réfléchi ? Au cours d’une séance extraordinaire de remédiation lors des...