Créons ensemble

28 Février 2019

Le jeudi 17 janvier, j’ai encadré le groupe de 7 jeunes de l’atelier jeu de société dont la référente est Emilie.
Avant chaque atelier Emilie se rend à la ludothèque pour choisir des nouveaux jeux de société afin d’en faire découvrir le plus possible aux enfants.
Pour cette fois ci, nous avons créé un jeu nous-même.
Nous avons repris les personnages du jeu du « Loup Garou » et à chaque fois que les jeunes gagnaient une épreuve ils avaient le droit de choisir le personnage souhaité.
Par exemple, Medhi a réussi à créer une chanson comprenant les mots « Loup Garou » et il a eu l’occasion de choisir le monstre en question afin de créer sa carte en associant les caractéristiques du personnage choisi à sa propre photo.
Ou alors, Sirine a réussi une épreuve dans un autre jeu et a eu accès au personnage « cupidon ».
Les épreuves étaient variées, il y avait des épreuves sportives, de la compétition, des épreuves intellectuelles (des devinettes), …
Je pense qu’avoir accès à ce type d’atelier est une opportunité pour le jeune.
Jouer développe les fonctions mentales, c’est-à-dire que cela favorise le développement de la créativité du jeune, sa curiosité et sa mémoire.
Le jeu développe également le quotient relationnel ; jouer à plusieurs développe la sociabilité, aller à la rencontre des autres, le respect et l’ouverture d’esprit. 
Mais aussi l’imagination ; les jeux modernes proposent des thèmes culturels comme par exemple le moyen-âge ou l’antiquité.
Pour que les jeunes s’investissent dans les jeux de société, on tourne aussi autour de la science-fiction, des films cultes … L’enfant se projette dans un univers et s’investit grâce à son imagination.
D’autre part, on y retrouve également l’esprit de compétition ; les enfants jouent pour s’amuser mais aussi pour gagner, en cas de victoire, il y a un dépassement de soi et une valorisation personnelle.
Et le meilleur pour la fin, l’épanouissement de l’enfant est très important. Le jeu de société permet de quitter ses soucis, son quotidien de manière momentanée afin de plonger dans une action à plusieurs ce qui détend et rend heureux.
En espérant que les jeunes de l’atelier jeu de société sont conscients de la chance qu’ils ont, je vous souhaite bon épanouissement au sein du groupe et en compagnie d’Emilie durant les prochains ateliers.

 

Beyza

actualités

Bonjour, Atila peux te présenter en quelques mots ? Bonjour, je m’appelle Atila Demiral. J’ai 18 ans. Je suis à Inser’action depuis mes 6 ans. Je suis arrivé par le biais des activités dans les groupes des Castors, puis j’ai participé aux cours de natation pour finir avec le théâtre. Je suis une...

Bonjour à tous, Chers lecteurs, c’est une grande joie que de revenir sur cette activité culturelle un peu particulière que nous avons vécus ensemble. Que ce soit l’amour des lettres, le chant des langues étrangères ou l’envie de rencontrer les bénévoles de notre Soutien Scolaire de l’EDD, nous...

Comme vous le savez déjà, notre AMO permet à nos jeunes de se former à l’animation en obtenant un brevet d’animateur en centre de vacances. Plusieurs jeunes ont pu en bénéficier les années précédentes et cette année, deux jeunes se sont lancés dans cette aventure. Intéressons-nous à l’une d’entre...

Le 08 décembre, j’ai encadré le groupe des castors samedis avec Atila et nous sommes allés au centre sportif Mounier pour un atelier de danse en compagnie de Delphine. La danse est la passion de cette dernière et elle s’y connaît largement dans le domaine. Elle a réalisé quelques pas de salsa et de...

Ce mois-ci je vais vous parler d’une jeune qui fréquente Inser’Action depuis quelques années déjà. Coralie : Bonjour, peux-tu te présenter s’il te plait ? Sirine : Bonjour, je m’appelle Sirine et j’ai 12 ans. Coralie : Depuis quand fréquentes-tu Inser’action ? Sirine : J’ai fait partie de tous les...

Suite au projet de la réserve communale, l’apprentissage par l’art et la créativité, nous nous sommes rendus au Cinéma « Le Palace » avec les Juniors. Cette forme d’art, le cinéma, permet aux enfants d’apprendre certaines morales et valeurs au travers d’un film adapté à leur âge. Nous sommes allés...