Parent parfait – Enfant parfait

30 Avril 2019

Ce mois-ci étant inspirée par notre pièce de théâtre « Parents formidables ! enfants formin… ?! » qui a rencontré un vif succès je voulais vous parler de ce sujet :
Quelles sont les attentes des enfants d’aujourd’hui envers leurs parents et quelles sont les attentes des parents d’aujourd’hui envers leurs enfants?
Dans la société actuelle et à travers le travail effectué à la permanence psychosociale nous pouvons observer que la tendance est de laisser le jeune élaborer son projet de vie, on n’impose plus grand-chose, l’enfant crée sa voie par lui-même et nous pouvons également observer les parents qui se déplacent qui font eux toutes les démarches pour leurs enfants mais est-ce que faire à la place de… est le mieux pour nos enfants ?
La tendance post mai 68 qui avait des slogans comme « il est interdit d’interdire » a renversé la société plus ancienne et a créé un courant inversé mais est-ce que cela n’a que du positif?
Dans le cadre de thérapies familiales, Jan de Mol (UCLouvain) observe « qu’il y a souvent cette idée, chez les adolescents, selon laquelle l’échec n’est plus possible. La norme leur dit : « Si tu veux y arriver, tu peux tout réussir, tu peux être heureux ». La dépression est donc vécue comme un échec personnel. »
Pour ce chercheur, « l’augmentation de la dépression adolescente serait aussi la conséquence de la plus grande liberté de choix dont jouissent les jeunes d’aujourd’hui. « Ils ont beaucoup plus de possibilités et d’opportunités qu’avant. Vu ce choix, ils vivent dans l’illusion qu’en s’y prenant bien, il leur sera possible de trouver la voie parfaitement corrélée avec leur personne. Mais c’est une illusion, car un minimum de résistance avec son environnement est nécessaire pour construire sa personnalité. »
Certains jeunes sont en difficulté à trouver leur voie, ils ont cette pression sur les épaules, c’est parfois difficile de choisir, choisir c’est renoncer à d’autres possibilités, choisir c’est devoir assumer le fait de parfois se tromper. Cela peut être beaucoup plus difficile parfois que de suivre un chemin déjà tout tracé…
J’ai voulu en savoir plus et j’ai demandé à de jeunes adultes, qui peuvent être encore parfois de grands enfants mais qui ne sont pas encore parents et déjà majeurs, leur point de vue sur ce que serait un parent idéal :
« Un bon parent pour moi, c'est un parent qui écoute ses enfants et qui ne les abandonne pas. » Paulo, 18 ans
« Pour moi un parent formidable, c’est quelqu’un qui est là pour son enfant et ce, dans n’importe quelle circonstance. Un parent qui aime son enfant malgré tous les hauts et les bas et c’est quelqu’un qui est à l’écoute. » Alexsadar, 18 ans
« Pour moi un parent formidable, c’est un parent qui ferait n’importe quoi pour son enfant, qui montre qu’il l’écoute et qui fait très attention à lui. C’est le minimum qu’un enfant attend de ses parents. »  Younes, 20 ans
« Pour moi un parent formidable, c’est un parent qui apprend à développer l’écoute envers ses enfants, qui ne les juge point et qui leur donne l’amour nécessaire tout en établissant des limites donc le respect! » Manu, 19 ans
« Ce sont des parents qui sont à l'écoute, présents pour me donner des conseils dans le pire comme dans le meilleur, qui me laisse ma liberté en mettant des limites quand il le faut ». A., 20 ans
« Pour moi, un parent formidable, c’est un parent qui est à l’écoute de ses enfants, c’est une épaule sur laquelle on peut pleurer. Qui impose ses limites tout en étant cool, en ayant un juste milieu. Qui est là pour son enfant à n’importe quel moment.  Un parent formidable c’est aussi un parent qui prend du temps pour son enfant, en passant des moments agréables avec lui. Un parent formidable c’est tout simplement un parent qui est prêt à donner sa vie pour son enfant. » Maryam, 19 ans
« Pour moi un parent formidable, c'est un parent qui prend le temps d'écouter son enfant, passer du bon temps avec, savoir le recadrer quand il faut et surtout l'aimer comme il faut et le lui montrer. » Youssra, 20 ans
« C’est un parent qui essaye de comprendre l’enfant, qui cherche à savoir pourquoi il a agi de telle manière ou pas. » Nohaila, 18 ans
Je reprends ici les idées énoncées : le parent idéal serait un parent qui serait toujours présent et ce, dans toutes les circonstances, il serait à l’écoute et attentif, démonstratif de son amour, ne jugerait pas, serait dans la tentative de compréhension, soutenant et serait équilibré : à la fois autoritaire qui pose ses limites et un cadre mais quand même assez cool  et qui passerait des bons moments avec ses enfants. On retrouve également la notion de sacrifice, être parent c’est tout donner, être capable de tout pour ses enfants.
En gros, ces jeunes-là estiment avoir besoin de leurs parents et avoir besoin qu’on leur pose des limites…
Pour avoir l’avis de parents, je me suis tournée vers les mamans de mon groupe d’alphabétisation. Ici, elles parlent des changements mais qui sont encore plus flagrants dans la dernière génération, celle des enfants plus jeunes, plutôt préadolescents.
L’enfant idéal serait :
- Un enfant qui écoute, obéissant qui dit oui ok et pas toujours Non comme c’est le cas maintenant, les enfants aiment contredire. Ils sont plus difficiles qu’avant, ils veulent tout choisir même parfois le repas. (Certains parents cèdent d’autres pas, ils ont qu’à manger ce qu’il y a sinon il y a du pain et du beurre pour celui qui n’est pas content)
- Un enfant qui travaillerait bien à l’école
- Un enfant qui ferait attention aux autres, qui se préoccuperaient de sa famille, qui ne serait pas toujours sur son téléphone ou autre écran.
- Un enfant qui serait sage en rue et à l’école
- Un enfant qui respecte tout le monde, c’est la base
Le tableau dépeint ici est un peu plus compliqué, on voit les conséquences du choix, de l’individualisme, de la difficulté à poser des limites.
Pour conclure, je reprendrai une citation de référence qui illustre le travail qu’on essaye de mettre en place dans le soutien à la parentalité ainsi que via le travail avec les jeunes ici à Inser’action : « Pour grandir, l’enfant a besoin de sécurité et d’adultes porteurs d’un projet d’avenir pour lui. Seuls des liens stables et protecteurs lui assurent un sentiment de confiance en lui permettant de se construire progressivement » 

A bientôt,
Coralie

actualités

Bonjour à tous, Ce mois-ci je vous propose de découvrir le parcours d’un jeune qui depuis longtemps fréquente notre école des devoirs. Je vous propose de suivre ensemble son parcours. L’adolescence…c’est une phase plus ou moins longue de notre vie que nous avons parfois tendance à oublier. Qui suis...

Nous l’avions déjà évoqué dans quelques-uns de nos journaux précédents : l’autorité est en berne… Pour résumer, nous pouvons dire que la société actuelle est sous le coup de la crise libertaire de mai 68, prônant les libertés individuelles, moins de devoirs et plus de droits. Les parents actuels...

Cette année, nous participons au projet du diagnostic communautaire initié par le Service de Santé Mentale Le Méridien. En effet, il y a 20 ans un diagnostic avait été établi afin de pouvoir adapter les réponses proposées correspondant à la réalité des habitants de Saint-Josse et de Schaerbeek...

Voici qu’arrive à grand pas le mois de juin, celui qui résonne comme un « Enfin l’été ! », avec son lot de jours ensoleillés, son ciel clair et ses températures estivales. Pour certains c’est le mois qui fait rêver, pour d’autres c’est le mois le plus redouté de l’année. Mais tous, nous avons déjà...

Dans cet article, laissez-moi vous parler du camp que nous avons organisé à Basseilles dans la région de Tenneville à 136 km de Bruxelles. Il faut dire que nos jeunes connaissent bien la région, il s’agit de notre 3ème camp consécutif dans la région. Pour ceux qui ne connaissent pas les environs,...

Ce mois-ci je voulais vous faire part du témoignage d’Alexsadar qui m’a accompagné en cuisine lors du camp : Coralie : Peux-tu te présenter ? - Je m’appelle Alexsadar, j’ai 18 ans et j’ai grandi à Saint-Josse. Coralie : Peux- tu m’expliquer ton parcours à Inser’action ? - Je fréquente Inser’action...