actualités

Voici venu le temps le plus attendu de l’année mais aussi le plus redouté…les examens de juin. Cela fait déjà plus d’un mois que nous avons débuté les ateliers de préparation aux CEB et les ateliers de préparation au CE1D. Les remédiations tournent à plein régime et les révisions actives sont mises...

Le regard que nous posons est-il juge et bourreau à notre insu ? Vous avez sûrement déjà entendu l’adage disant « C’est la première impression qui compte » ou même « jugé dès le premier regard »… Mais y avez-vous déjà bien réfléchi ? Au cours d’une séance extraordinaire de remédiation lors des...

C’est avec un grand plaisir que nous avons accueilli dans nos locaux la magie des fêtes de fin d’année en votre présence… Encore un grand merci à tous ceux et celles qui sont venus nous faire la lecture de ce grand classique « Le petit prince » ainsi que pour suivre ce voyage littéraire en notre...

Et voilà, 2018 est là. C’est donc le moment de… prendre des bonnes résolutions ! Les bonnes résolutions, c’est quoi ? Une bonne résolution, c’est un contrat passé avec soi-même pour essayer de devenir une meilleure personne. Cela peut concerner le physique (arrêter de fumer, mieux manger, faire du...

Comme vous le savez certainement, l’École des Devoirs ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans notre fabuleuse équipe de bénévoles. Tous les jours, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, tous et toutes sont présents à leur poste, super-héros modernes, prêts à dégainer Bescherelles et...

« La lune se lève, Et l’esquif en sa course brève File gaîment sur l’eau qui rêve… » En bateau de Paul Verlaine La lecture se perd comme notre amour pour les livres… La langue française est certes complexe mais recèle de trésors cachés de littérature… C’est un univers à part entier, une porte vers...

Au commencement…

30 Avril 2017

Comme vous le savez, Inser’action propose tous les jours une Ecole des Devoirs qui s’adresse aux primaires comme aux secondaires. Mais savez-vous qu’en réalité l’Ecole des Devoirs existe depuis plus longtemps qu’Inser’action ?
En 1987, Pierre Dandumont prend la relève de Philippe Stienlet qui organisait une école des devoirs à son domicile pour quelques enfants. Elle sera d’abord située rue de la Poste jusqu’en 1996, puis au 39 rue Godefroid de Bouillon, et finalement rue Saint François depuis une poignée d’années seulement.

L’école des Devoirs sera reprise en 2001 par Inser’action, mais jusqu’en 2005 Pierre Dandumont viendra quatre fois par semaine, en bus ou en tram, et s’investira corps et âme dans le développement de cette école des devoirs, notant précisément chiffres et histoires de vie.
Pierre fêtera cette année ses 92 ans. S’il ne vient plus à l’EDD, il garde un oeil sur les activités de l’AMO à travers le journal, qu’Yvonne, Anne et Roger, bénévoles de la première heure, déposent dans sa boite aux lettres tous les mois.
Aujourd’hui ces bénévoles restent donc les meilleurs témoins de toute cette évolution.

Yvonne par exemple, fêtera sa vingtième année de participation en septembre. Pour Anne c’était un peu avant, ou un peu après, elles ne savent plus. Quand à Roger, le mari d’Yvonne, cela fait également un bout de temps.
Et quand ils ouvrent leurs souvenirs, c’est des tas d’anecdotes qui fusent. Les adresses s’enchainent, les prénoms se chevauchent, ils se corrigent mutuellement, se taquinent également, et de leurs mots dépeignent une École des Devoirs qui a toujours été intense et joyeuse. Des étoiles plein les yeux, ils racontent pourquoi, 20 ans après, ils ont toujours la motivation de venir une fois par semaine. Avec fierté, ils évoquent ces jeunes devenus médecins, laborantins, éducateurs, professeurs…

« Le temps passe vite »
Yvonne a enseigné pendant 31 ans, et aimait son métier, c’est pour cela qu’une fois pensionnée, elle est arrivée à Inser’action. Et une fois qu’on a commencé, c’est dur de s’arrêter ! Ce n’est pourtant pas les occasions de s’investir ailleurs, et Yvonne, Anne et Roger sont régulièrement sollicités ailleurs. Ils pourraient laisser tomber Inser’action, mais c’est hors de question ! C’est ici qu’ils se sentent les plus utiles.
Anne : « Tu viens avec une autre langue, d’un autre pays, il faut y arriver. Ils sont devenus des belges, ils sont des européens. Les enfants vont vivre ici, il faut qu’ils fassent leur vie ici, qu’ils prennent l’Europe en main. C’est important d’opposer les connaissances à la brutalité. C’est la connaissance qui fait évoluer, c’est le savoir. »

Un seul regret, avoir perdu de vue de nombreux jeunes qui ont fréquenté l’EDD toutes ces années. Appel donc à tous les écoliers qui sont passés par l’EDD : n’hésitez pas à venir frapper à notre porte, et nous raconter ce que vous êtes devenus, car si on demande à nos trois bénévoles la raison de leur enthousiasme et de leur fidélité, ils répondent en coeur « La gentillesse des enfants. »

Estelle